Trouvez la mutuelle adaptée à vos besoins
publicite

Comparez plus de 100 contrats et plus de 10 mutuelles

Retirer un adulte
1
Ajouter un adulte
Retirer un enfant
0
Ajouter un enfant
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1

Mutuelles Vaccins

Les vaccins font partie intégrante du suivi de la santé, et ce, à partir du plus jeune âge. Outre les vaccins obligatoires, certaines professions ou destinations étrangères peuvent nécessiter une vaccination appropriée.

 

Nous vous recommandons les mutuelles suivantes pour le remboursement des vaccins non pris en charge par le R.O :

 

 

Leur suivi est facilité par une annotation sur le carnet de santé, qu'il ne faut pas hésiter à présenter lors d'une visite médicale auprès de la médecine de travail ou de son médecin référent.

Beaucoup parmi nous ne sont pas à jour de leur vaccination, et cela peut s'avérer dangereux quand on sait qu'il y a encore de nombreux cas de tétanos en France chaque année.


 

Les vaccins obligatoires


Le Code de la Santé Publique impose la vaccination contre :

  • La diphtérie,
  • Le tétanos,
  • La poliomyélite

Ou plus communément appelé DTP, dont la première injection intervient dès le troisième mois du nourrisson.

Les rappels se font tous les dix ans et sont conseillés même à l'âge adulte.


Les vaccins fortement conseillés


Certaines maladies infantiles qui touchent les tout-petits de 0-6 mois, comme la coqueluche et la varicelle méritent une vaccination chez les personnes qui désirent avoir un enfant.

Il y a également les vaccins contre :

  • La rougeole, qui touche encore près de 800.000 enfants dans le monde chaque année
  • La méningocoque : la méningite apparait principalement à l'école. Cette maladie est potentiellement grave. Toutefois, le redoutable méningocoque est rarement en cause. La plupart des méningites sont dues à des virus et guérissent sans aucune séquelle 
  • Le pneumocoque : cette cause d'infection se manifeste principalement chez l'enfant de moins de trois ans et peut entraîner des otites ou sinusites. Beaucoup plus grave mais heureusement plus rare, des septicémies, méningites. La vaccination est vivement conseillé aux enfants de moins de 6 ans réputés diabétiques ou insuffisant cardiaques.

 

Les seniors, après 65 ans, sont plus particulièrement incités à se faire vacciner contre la grippe (afin d'éviter les risques de complications dues à l'âge), et contre la tuberculose.


 

Les vaccins sur la sellette


Le vaccin contre la grippe A H1N1


On citera bien entendu en premier le célèbre vaccin contre la grippe A H1N1 qui a défrayé la chronique quant à sa diffusion en masse largement médiatisée et contestée par bon nombre d'entre nous. Il ne faut pas oublier que la grippe saisonnière tue chaque année un peu plus de trois mille personnes en France.

 

Vaccin contre l'hépatite B


Vient en deuxième position, le vaccin contre l'hépatite B, décrié et accusé de développer la sclérose en plaque. De nombreux scientifiques se sont élevés contre cette affirmation, arguant que quelques cas ne peuvent permettre d'en déduire une généralité. Nous sommes de loin le pays qui présente le taux de vaccination le plus faible (30% des jeunes contre 80% dans les autres pays occidentaux). A noter qu'il y aurait en France 300.000 porteurs chroniques de l'hépatite B.

 

Le vaccin contre le papillomavirus


Responsable de 70 % du cancer du col de l'utérus, ce vaccin a fait l'objet d'une large campagne d'information auprès des jeunes femmes et adolescentes, puisque les papillomavirus s'attrapent au cours des premiers rapports sexuels.

Bien que l'on manque de recul sur ce vaccin, il est néanmoins recommandé par l'Institut de Veille Sanitaire, et plus particulièrement auprès des jeunes femmes fumeuses. Composé de trois injections (le 2ème deux mois après la 1ère, et la 3ème, 4 mois après la 2ème).

Il reste à savoir plus précisément la durée de protection apportée par ce vaccin, qui va conditionner un rappel. Quand ?au bout de 5 ans ?de 10 ans ? Les femmes vaccinées devront donc se soumettre à un rappel, surtout que ce vaccin ne protège que contre 70% des causes du cancer du col de l'utérus.

Il est indispensable pour les femmes ou jeunes filles vaccinées de continuer à effectuer un frottis du col tous les deux ans, ce que les gynécologues ne manqueront pas de conseiller à leurs patientes.

 

Quels vaccins pour quels voyages ?


Le DTP, comme abordé plus haut est incontournable pour un voyage en Afrique ou sévit encore la poliomyélite.

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour un départ vers l'Afrique tropicale et l'Amérique du Sud.

Les vaccins sont remboursés par l'assurance maladie selon le barème de convention, les mutuelles santé prenant en charge la différence. Le comparateur €comutuelles permet de comparer les offres des mutuelles santé ou complémentaires santé sur les remboursements des vaccins. Il suffit de remplir le questionnaire en toute liberté pour obtenir un devis personnalisé à un prix étudié.

 

N'hésitez pas à consulter le calendrier des vaccins.

 

 

 

 

Mutuelles Cholestérol   Mutuelles dermatologue    Mutuelles diabète   Mutuelle Divorce

Mutuelle famille monoparentale      Mutuelles médicaments    Mutuelle opthtalmologue 

      Mutuelle O.R.L   Mutuelles orthopédie   Mutuelles Vaccins    Vaccin contre la grippe                Mutuelle dépression    Mutuelle Pharmacie












                                                                                                                                 suivez Ecomutuelles sur logo twitter

Mutuelle dentaire
Mutuelle optique
SMAM
April
néoliane