Trouvez la mutuelle adaptée à vos besoins
publicite

Comparez plus de 100 contrats et plus de 10 mutuelles

Retirer un adulte
1
Ajouter un adulte
Retirer un enfant
0
Ajouter un enfant
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1

Garanties accidents de la vie

Quelques chiffres significatifs

(sources : Institut national de la santé et de la recherche médicale - Institut national de veille sanitaire)


Les accidents de la vie courante sont à l'origine de près de 19  000 décès par an en France. Autant dire qu'ils constituent  un véritable fléau avec d'importantes conséquences physiques et morales pour les victimes elles-mêmes.

Sans oublier leurs familles ainsi que la collectivité qui doit en assurer le coût social.

 

Il s'agit donc d'un sujet primordial, aussi bien individuel que collectif, que seule une une politique active de prévention peut enrayer

 

Pour vous aider à assurer le quotidien en cas d'accident de la vie, NEOLIANE a concu  un produit qui vous permettra de protéger votre famille grâce au versement d'un capital:

                    
Capital Décès & PTIA


 

 

 

 

Définition


 

Un accident de la vie courante est tout traumatisme non intentionnel subi par une personne, à l'exception des accidents de la route et des  accidents du travail.


 

Le nombre des accidents de la vie courante (AVC) reste toutefois très élevé, en particulier par rapport à nos voisins européens, bien qu' en diminution depuis le début des années 1980.

 

Une prévention adaptée permettrait de réduire de nombreux accidents qui paraissent encore évitables.

 

 

Données générales

  • près de 19  000 décès par an ;

  • les chutes et les suffocations, avec 71%, sont les principales causes de décès;

  • les enfants et les personnes âgées sont les plus touchés ;

  • les hospitalisations résultant d'un AVC représentent près de 12 % du total des hospitalisations et approchent les 10 % des dépenses de santé.

  • les accidents domestiques (intérieur et extérieur immédiat de la maison) représentent près de 50 % des accidents de la vie courante ;

  • parmi les accidents domestiques, près d'un quart se produisent dans la cuisine.

 

Répartition par activité (en %) (Source enquête EPAC - Résultats 2007)

 

EPAC : enquête permanente sur les accidents de la vie courante réalisée par l'Institut de veille sanitaire (InVS)


Activité

population entière

enfants

personnes âgées

Loisirs/jeux

34,9

59,0

7,3

Sports

17,2

17,2

0,9

Activité domestique

7,6

3,2

12,1

Bricolage

3,4

 0,3 

4,1

Activité vitale

6,8

5,9

10,3   

Autres (dont la marche)

30,1

14,4

65,3

 

 

Principales causes de décès (source InVS – BEH 37-38 du 2 octobre 2007)


En 2006

<1 an

1-14

15-64

65-75

75 et +

total

Chutes

2

31

980

806

7470

9289

Suffocations

33

37

486

328

1828

2706

Noyades

11

66

548

172

182

979

Incendie

4

34

244

46

139

467

Intoxications

1

7

452

94

357

911

Autres

4

56

1576

499

2061

356

 

 

Les principaux risques pour les enfants

 

Chez les enfants de moins de 15 ans, les lieux d'accidents sont identiques quel que soit le sexe.

 

Les accidents d'enfants surviennent le plus souvent la maison, pour 48 % et juste après dans  les lieux publics, pour 39 %  dont la moitié sont à déplorer dans les aires de sports et de jeux.

 

Les chutes constituent de loin le mécanisme le plus fréquent (60 %), suivi des coups et collisions (19 %).

 

29 % des accidents d'enfants entraînent des contusions ou des hématomes, 24 % des plaies, 15 % des fractures et 13 % des entorses. La tête est touchée dans un tiers des cas, les membres sensiblement plus d'une fois sur deux.

 

Subsistent en outre les risques d'intoxication accidentelle (faible chez les enfants), de suffocation (la mortalité infantile liée à ce risque a fortement diminué au cours des dernières années) et de brûlure (feu, objets ou liquides chauds).

 

 

Les principaux risques pour les personnes âgées

Chute : Les troubles de la vision et de l'équilibre, l'isolement, un habitat peu adapté sont des facteurs de risque de chute chez le sujet âgé. Mais également la fragilité des os, en particulier chez la femme, expose à un risque accru de fracture. Les chutes représentent 80 % des accidents de la vie courante au-delà de 65 ans. Les trois quarts des décès par chutes tous âges confondus sont survenus chez des personnes âgées de plus de 75 ans.


Suffocation :Depuis le début des années 80, le nombre de décès par suffocation de personnes âgées de plus de 65 ans a été multiplié par près de 3. Les maladies du système nerveux (démence, troubles mentaux, maladies vasculaire cérébrales...) sont des facteurs d'accroissement important du risque de suffocation chez la personne âgée. Les deux tiers des décès par suffocation tous âges confondus sont survenus chez des personnes âgées de plus de 75 ans.


Intoxication : le nombre d'intoxications de personnes âgées à presque doublé entre 1982 et 1999, celles-ci sont principalement des intoxications médicamenteuses résultant de surdosages et d'erreur d'administration. 

Mutuelle dentaire
Mutuelle optique
April
néoliane
Premavals