Trouvez la mutuelle adaptée à vos besoins
publicite

Comparez plus de 100 contrats et plus de 10 mutuelles

Retirer un adulte
1
Ajouter un adulte
Retirer un enfant
0
Ajouter un enfant
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1
Enfant n°1

Assurance santé Calendrier des vaccins

Dès la naissance, les vaccins prennent une place importante dans la santé de la personne. A tous âges, pour différents infections ou virus possibles, comme la grippe par exemple, il existe un vaccin qui trouve sa place dans le calendrier des vaccinations.

 

Nos mutuelles pour les vaccins non pris en charge par le R.O :

 

 

 

séanc de vaccination

Certains vaccins sont obligatoires, notamment ceux réservés à la petite enfance,  et font l’objet d’un suivi particulier par le médecin traitant ou par le pédiatre.

 

D’ailleurs, une page du carnet de santé leur est réservée et sert également lors de la visite médicale effectuée dans le cadre scolaire.


D’autres vaccins ne sont pas obligatoires mais restent fortement conseillés pour éliminer tous risque de contagion ou d’épidémie.


Vous en trouverez le calendrier exact ci-dessous.


Enfin, il existe une catégorie de vaccins réservés aux voyages à l’étranger, pour des destinations lointaines, notamment sur le continent africain ou asiatique (vaccin contre le choléra, ou la fièvre jaune ou encore le paludisme)


Les vaccins remboursés par la sécurité sociale sont :

  • Coqueluche
  • Diphtérie
  • Hépatite B
  • Infections à Haemophilus influenza B
  • Infections invasives à méningocoque du sérogroupe C
  • Infection à papillomavirus humains (HPV)
  • Infections à pneumocoque
  • Oreillons
  • Poliomyélite
  • Rougeole
  • Rubéole
  • Tétanos
  • Tuberculose
  • Varicelle

Ils sont remboursés, sur prescription médicale, à 65 % sur la base du prix indiqué sur la vignette.

 

À noter :

  • Le vaccin ROR est pris en charge à 100 % pour les enfants et les jeunes de 1 an à 17 ans révolus.
    (voir « Lire aussi » ci-dessous).
  • Le vaccin contre la grippe saisonnière est pris en charge à 100 % pour les populations à risque pour lesquelles la vaccination contre la grippe est recommandée (personnes âgées de 65 ans et plus, personnes atteintes de certaines affections de longue durée, etc.) qui reçoivent chaque année une invitation de l'Assurance Maladie.

* arrêté du 16 septembre 2004 modifié le 3 mars 2010.


La prise en charge de l'injection du vaccin


L'injection du vaccin est prise en charge par l'Assurance Maladie dans les conditions habituelles : elle est remboursée à 70 % si c'est le médecin qui vous vaccine lors d'une consultation, ou à 60 % si c'est une infirmière qui vous vaccine, sur prescription médicale.

Avec une bonne mutuelle vaccin, vous serez remboursé du complément des frais non pris en charge par l’assurance maladie. Il est donc nécessaire de souscrire une assurance santé vaccin pour être bien remboursé lors de la vaccination des enfants.

 


Calendrier


A la naissance

  • BCG : uniquement pour les enfants exposés à un risque élevé (résidant en Île de France ou en Guyane, antécédents familiaux, nés ou issus de parents originaire d'un pays très touché par la tuberculose, vivant dans un habitat précaire, ...)

Chez les enfants à risque, la vaccination peut être pratiquée jusqu'à l'âge de 15 ans, avec un test par intradermoréaction préalable à la vaccination à partir de l'âge de 3 mois.

  • Hépatite B : pour les enfants nés de mère porteuse de l'antigène HBs. 1ère dose de vaccin dans les 24 heures , associée à l'administration d'immunoglobulines. 2ème et 3ème doses à 1 et à 6 mois, puis contrôle sérologique entre 7 et 12 mois.

A 2 mois


Diphtérie, tétanos, poliomyélite , coqueluche, Haemophilus influenzae b : 1ère injection.

Hépatite B : 1ère injection.

Pneumococcique (Pn7) : 1ère injection.


A 3 mois


Diphtérie, tétanos, poliomyélite , coqueluche, Haemophilus influenzae b : 2ème injection.

Pneumococcique (Pn7) : injection supplémentaire, uniquement pour les enfants présentant une pathologie les exposant à un risque élevé d'infection (prématurité, drépanocytose, infection à VIH, déficits immunitaires, cardiopathie congénitale, ...).


A 4 mois


Diphtérie, tétanos, poliomyélite , coqueluche, Haemophilus influenzae b : 3ème injection.

Hépatite B : 2ème injection.

Pneumococcique (Pn7) : 2ème injection. (3ème injection pour les enfants exposés à un risque élevé d'infection)

.

A 9 mois


Rougeole, oreillons, rubéole (ROR) : 1ère dose, uniquement pour les nourrissons accueillis en collectivité. (Dans ce cas, la 2ème dose est recommandée entre 12 et 15 mois).


A 12 mois


Rougeole, oreillons, rubéole (ROR) : 1ère dose. (La 2éme dose au moins 1 mois après la 1ère et si possible avant l'âge de 24 mois).

Pneumococcique (Pn7) : 3ème injection. (4ème injection pour les enfants exposés à un risque élevé d'infection).


Entre 12 et 15 mois


Rougeole, oreillons, rubéole : 2ème dose pour les nourrissons ayant reçu une 1ère dose à 9 mois

.

Entre 13 et 24 mois


Rougeole, oreillons, rubéole (ROR) : 2ème dose.


Entre 16 et 18 mois


Diphtérie, tétanos, poliomyélite , coqueluche, Haemophilus influenzae b : 4ème injection (qui correspond au 1er rappel).

Hépatite B : 3ème injection.


A 6 ans


Diphtérie, tétanos, poliomyélite : rappel.


Entre 11 et 13 ans


Diphtérie, tétanos, poliomyélite et coqueluche : rappel.

Hépatite B : 3 injections, si elles n'ont pas été pratiquées pendant l'enfance. Les 2 premières à 1 mois d'intervalle, la 3ème, 5 à 12 mois après la 2ème injection.


A 14 ans


Papillomavirus humains (HPV).


Entre 15 et 23 ans


Papillomavirus humains (HPV) : rattrapage si le vaccin n'a pas été administré à 14 ans, seulement pour les jeunes filles ou jeunes femmes qui n'ont pas encore eu de rapport sexuel ou lorsque la vaccination se situe dans l'année suivant le début de leur vie sexuelle.


Entre 16 et 18 ans puis tous les 10 ans


Diphtérie, tétanos, poliomyélite : rappel.

Coqueluche : pour les adolescents n'ayant pas eu de rappel à l'âge de 11 à 13 ans.


A partir de 18 ans


Diphtérie, tétanos, poliomyélite : une dose à renouveler tous les 10 ans.

Rubéole pour les femmes non vaccinées en âge de procréer.

Coqueluche : une dose pour les adultes susceptibles de devenir parents et n'ayant pas été vaccinés depuis 10 ans.


Entre 26 et 28 ans


Coqueluche : une dose pour les adultes n'ayant pas été vaccinés depuis 10 ans (lors d'un rappel décennal diphtérie, tétanos, poliomyélite)

.

Après 65 ans


Grippe : tous les ans.

En cas de retard dans le calendrier


Il n'est pas nécessaire de recommencer tout le programme des vaccinations imposant des injections répétées.

Il suffit de reprendre le calendrier au stade où il a été interrompu et de compléter la vaccination en réalisant le nombre d'injections requis en fonction de l'âge.

 

 

A consulter également :


Mutuelle & Vaccins

Mutuelle & médicaments

 

Mutuelle dentaire
Mutuelle optique
SMAM